jeux olympique 2012 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

jeux olympique 2012 1

Message  isa le Lun 30 Juil - 16:18


La vasque a dû être éteinte momentanément et ne sera pas visible en dehors du stade.

Notre correspondant à Londres

Stupeur au parc olympique ! Dans la nuit de dimanche à lundi, l’AFP se fend d’un «exclusif» : la flamme s’est éteinte. La vasque spectaculairement allumée durant la cérémonie d’ouverture ne brûle plus, le temps d’être transférée du centre du stade à une plate-forme sur le côté, où elle restera pour le reste de la durée des Jeux. Mais, dans l’intervalle, la précieuse flamme importée d’Olympie était gardée dans une lampe de mineurs, comme chaque soir durant le parcours de la torche.

Dès lundi matin 7 heures, le chaudron a été rallumé par un athlète des Jeux de Londres de 1948. Cette fois, c’est l’emplacement choisi par les organisateurs qui fait polémique. La flamme qui brûle traditionnellement au-dessus du stade, visible depuis l’ensemble du parc olympique, ne peut être vue à Londres que de l’intérieur du stade.






«Notre désir était que la vasque soit dans le stade, comme à Wembley en 1948, justifie Jackie Brock-Doyle, directrice de la communication du Comité d’organisation. Avec les moyens modernes de communication, elle pourra être vue par tous sur des écrans.» Un choix très critiqué. D’autant que, jusqu’aux premières compétitions d’athlétisme à la fin de la semaine, rien ne se passe dans le stade, où des travaux se déroulent pour ôter le décor de la cérémonie d’ouverture.

« Pas une attraction touristique »
La vasque « n’a pas été créée pour être une attraction touristique », rétorque Sebastian Coe, président du Comité d’organisation anglais. Une polémique avait déjà éclaté aux Jeux d’hiver de Vancouver il y a deux ans, où la flamme avait été placée derrière des barrières, sévèrement gardée par des vigiles. Les organisateurs avaient dû céder à la pression et détendre la sécurité pour laisser les visiteurs s’approcher. La vasque olympique est l’un des symboles des Jeux les plus photographiés. Le CIO précise que les pays hôtes sont libres de choisir l’emplacement qu’ils souhaitent.

Le chaudron imaginé par le designer anglais Thomas Heatherwick revendique son originalité, rompant avec la continuité historique. Au lieu de s’inscrire dans la course à la taille, il a privilégié la grâce et le symbole. L’objet est un bouquet composé de 204 tiges d’acier représentant autant de nations en compétition, qui se sont rejointes en s’élevant pour brûler ensemble durant la cérémonie d’ouverture. «On m’avait demandé de faire un objet simple qui surtout ne nécessite pas de mouvement, s’amuse son créateur. J’ai eu des sueurs froides pendant la cérémonie en me demandant si ça allait fonctionner, d’autant qu’il y avait eu un bug lors d’un test quelques jours avant. Mais quand ça a marché, j’ai été immensément soulagé.» La vasque sera démantelée lors de la clôture et chaque pays repartira avec une pièce de la sculpture, haute de 8,5 mètres seulement.

isa
Admin

Messages : 74
Date d'inscription : 12/03/2011
Age : 42

Voir le profil de l'utilisateur http://touteactualiteisa.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum