repondre aux sujets !!!!!!! c'est bien aussi davoir des debats et de savoir ce que vous pensez

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

repondre aux sujets !!!!!!! c'est bien aussi davoir des debats et de savoir ce que vous pensez

Message  isa le Lun 4 Avr - 13:36

Le ministre de l'Energie veut empêcher une nouvelle hausse de 7,5% des prix du gaz en juillet et souhaite juguler la flambée des prix des carburants en mettant les distributeurs pétroliers à contribution.

Le ministre de l'Energie, Eric Besson, qui a participé vendredi à Matignon à une réunion sur le thème de la flambée de l'énergie s'est prononcé ce dimanche sur Radio J, pour une modification du mode de calcul des prix du gaz. Le maintient de la formule actuelle, en partie indexée sur les prix du pétrole, devrait en effet conduire à une nouvelle hausse des prix au 1er juillet prochain. Une augmentation qui risque de mal passer auprès des consommateurs qui viennent déjà de subir une hausse de 5,2% au début de mois d'avril, soit une inflation de 20% sur un an et de 60% depuis 2005.


Une hausse de 7,5% en juillet prochain

«L'objectif du gouvernement est très clair: il est, dans un contexte de montée des prix de l'énergie au niveau international, de protéger le pouvoir d'achat des Français», a déclaré Eric Besson qui juge «inacceptable» la poursuite de la hausse qui pourrait atteindre 7,5% selon la formule actuelle. Le nouveau mode de calcul devrait être proposé «dans les semaines qui viennent» après l'abitrage de Matignon et de l'Elysée.

Depuis début 2010, c'est le groupe d'énergie GDF Suez, détenu à 35% par l'Etat, qui propose les tarifs. La Commission de régulation de l'énergie (CRE) vérifie ensuite que les prix sont conformes à la formule de calcul. Mais le gouvernement peut «demander» à GDF Suez de ne pas appliquer la hausse. La CRE s'est elle-même prononcée ces derniers jours pour une nouvelle formule de calcul des tarifs, afin de mieux prendre en compte les prix du marché (prix «spot») au détriment des prix à long terme inscrits dans les contrat d'approvisionnement que GDF a signé avec les grands fournisseurs. Les prix «spot» comptent actuellement pour environ 10% dans le barème utilisé. Le régulateur plaide pour augmenter cette proportion «tant que le prix de marché continue à être plus bas que le prix moyen d'importation issu des contrats de long terme».


Juguler la hausse des carburants

Eric Besson a part ailleurs précisé que le gouvernement s'inquiétait de la forte hausse des prix des carburants. Pour juguler les tarifs qui grèvent le budget des ménages, il envisage de «mettre à contribution» les distributeurs pétroliers.

Il a affirmé qu'il était «techniquement très difficile, pour ne pas dire impossible» d'instaurer un «tarif social de l'essence», déjà exclu le mois dernier par la ministre de l'Economie, Christine Lagarde. Il estime cependant possible d'atténuer l'impact de la flambée des prix des carburants, précisant que des réflexions étaient en cours mais sans donner davantage de détails sur la nature de la contribution qui serait demandée aux pétroliers. Il a d'ailleurs refusé de parler d'une taxe sur les bénéfices des groupes. «Si nous adoptons une mesure en faveur des ménages les plus modestes, il faut que, sous une forme ou sous une autre, les distributeurs pétroliers y contribuent», a-t-il seulement dit en évoquant un arbitrage «dans les jours à venir». Les prix à la pompe ont été tirés vers le haut ces dernières semaines par les révoltes en Libye et au Moyen-Orient qui ont fait flambé les cours du pétrole brut. Courant mars, le super sans plomb 95 avait atteint un record historique de 1,5179 euro par litre.



--------------------------------------------------------------------------------



Prix de l'électricité : une demi-victoire pour EDF

Rien n'est encore officiellement tranché mais un consensus se dessine. Selon les Echos de ce lundi, le prix auquel EDF pourra à l'avenir vendre son énergie nucléaire à ses concurrents devrait avoisiner les 40 euros par Megawettheure. C'est moins que les 42 euros en deça desquels Henri Proglio, PDG d'EDF, estimait que son entreprise serait spoliée. Mais davantage que les 35 euros prônés par GDF. Plus ce prix sera élevé, plus les sommes déboursées par les particuliers pour régler leur facture d'électricité seront à l'avenir importantes. Selon un document présenté par EDF, un tarif de vente aux concurrents de 42 euros par megawattheure aurait impliqué une hausse mécanique de 6,5% par an des prix de l'électricité pour les particuliers, jusqu'en 2015.

alors quand penser vous de la hausse du gaz !!!!!!! (nhesitez pas a dire ce que vous pensez le forum est la pour sa)

isa
Admin

Messages : 74
Date d'inscription : 12/03/2011
Age : 42

Voir le profil de l'utilisateur http://touteactualiteisa.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum