L'enfant asthmatique et le sport

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'enfant asthmatique et le sport

Message  admin le Dim 13 Mar - 10:41

Les enfants asthmatiques ne doivent pas être dispensés de sports qui favorisent leur épanouissement psychologique.

On évite toutefois les activités qui provoquent un essoufflement rapide et excessif ou les efforts intenses et prolongés ainsi que les compétitions. (A noter cependant que certaines médailles d'or de natation ont été obtenues aux Jeux Olympiques par d'anciens asthmatiques...!).

La natation, la marche, la bicyclette, le ski de fond, les sports de combat en salle (lutte, judo, escrime), le tennis et les sports d'équipe ne réclamant pas de course prolongée ou d'effort en résistance sont à conseiller. Par contre, la course, le footing, le rugby, le ski intensif, l'équitation, sont des sports à éviter.

L'utilisation de cromoglycate (Lomudal®) ou de Ventoline en prévention 30 à 15 minutes avant l'effort est souvent très efficace.

L'enfant asthmatique part en vacances

Le séjour en montagne est bénéfique pour l'enfant allergique aux acariens. Toutefois, les allergies aux pollens continuent d'exister en altitude et en cas d'insuffisance respiratoire chronique, la raréfaction de l'oxygène en altitude peut poser des problèmes.

Les séjours en bord de mer sont favorables à certains enfants mais en fait, tout est fonction des allergies et du micro-environnement qui sera proposé. Pour l'enfant allergique aux acariens, on évitera les vieilles maisons, humides, vétustes avec des matelas en laines et des traversins en plumes. L'enfant allergique aux moisissures devra éviter les locations de juillet au bord de l'Atlantique alors que mai et juin sont pluvieux et que la plupart des locations n'ouvrent que début juin. Août et septembre sont préférables dans ces régions.

Les retours de week-ends sont souvent marqués par des crises d'asthme. Il peut s'agir de perturbations psycho-affectives lors d'un droit de visite chez un parent divorcé, de participation à la rénovation d'une maison ancienne poussiéreuse etc...

Les séjours en colonie sont tout à fait possibles à condition que l'enfant parte avec ses médicaments et que les moniteurs soient avertis de la possibilité de crises d'asthme.

Les classes de neige ne posent pas de problème.

L'enfant asthmatique à l'école :

L'entrée à l'école des animaux (oiseaux, lapins, cobayes, chats, chiens etc..) s'est accompagnée d'une augmentation des allergies aux phanères animales. Le risque est aussi grand que l'animal soit en cage au milieu de la classe ou en liberté.

La poussière domestique et les acariens constituent le deuxième allergène en milieu scolaire. La poussière de craie n'est pas allergénique mais elle peut être irritante pour les voies respiratoires. Le nettoyage des tableaux à l'éponge humide est indispensable.

Les séances de gymnastique au sol dans des locaux et sur des tapis anciens et poussiéreux sont souvent mal tolérées.

Le tabagisme en nette recrudescence dans les lycées et collèges est à l'origine également de nombreuses crises d'asthme.


admin
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum